defi-cru

DEFI CRRRU DU 21 JUIN AU 11 JUILLET

Ça y est, le compte à rebours est lancé. Dernière ligne droite avant l’été. Relax. (Take it eaaaaasy!) On a un plan. Le plan parfait, du genre à vous insuffler une bonne dose de légèreté, à vous booster à fond ET surtout à envoyer valser ces quelques kilos hivernaux.
Ce plan, il tient en trois lettres: C – R – U.
Et en avant Guingamp!
Hé oui, le cru n’est pas seulement réservé à la salade dans les sandwichs ou aux sempiternelles carottes râpées. Le cru peut faire beaucoup pour vous. Alors pendant 3 semaines, on va se lancer un défi. Un défi pour réintroduire des ingrédients crus dans notre quotidien. 3 bonnes raisons de manger cru:
– C’est bon. Retrouver la vraie saveur des aliments et apprendre à les préparer comme jamais avant, ça vous branche?
– C’est magique. Les aliments crus sont de véritables petites bombes, qui nourrissent profondément chacune de nos cellules. On fonce.
– C’est prodigieux. Ils permettent d’être rassasié plus rapidement, puisqu’il faut les mâcher plus longtemps. Du coup, adieu kilos en trop. Fastoche.

Au programme:
Semaine #1: Petit-déjeuner tout cru (détails)
Semaine #2: Goûter tout cru (détails)
Semaine #3: Un repas -déjeuner ou dîner- tout cru (détails)
Jour 21:  HIP HIP HIP, HOURRA! C’est parti pour un été plein de bonnes habitudes.

Le défi sera animé par les Ateliers Papillon, en collaboration avec Bio C Bon. Ce qui veut dire:
– Une communauté en ligne pour vous accompagner chaque jour. N’hésitez pas à poster des  commentaires ou des questions pour solliciter notre équipe de naturopathes et médecin.
– Des recettes pour apprendre à préparer le cru tout au long du défi
– Des animations dans les magasins Bio C Bon par des naturopathes
– Des paniers Bio C Bon « Crrru »
– Des concours et des cadeaux

Partagez et invitez votre famille, vos amis, vos collègues! Ce qui est, de loin, le plus efficace, c’est de se mettre à plusieurs.

Pour faire le bilan sur votre relation au cru, c’est par ici.
Pour s’inscrire, cliquez là.

Je veux des détails!

Pourquoi le cru?
- Pour le plaisir: Les aliments crus gardent cette saveur brute et très subtile, les recettes foisonnent d’inventivité pour révéler tout le potentiel du cru.
- Pour l’intérêt nutritionnel: La majorité des vitamines disparaissent après une cuisson à plus de 42°, et toutes les enzymes sont détruites. L'alimentation crue permet donc de récupérer un maximum de nutriments, qui nourrissent profondément nos cellules, et on a moins faim.
- Pour la satiété: Les aliments crus, parce qu’ils nécessitent d’être longuement mâchés, permettent d’atteindre le sentiment de satiété plus rapidement. On mange moins, ce qui facilite la perte de quelques kilos superflus, tout en douceur.

Attention, il ne s’agit pas de diaboliser la cuisson, mais plutôt d’intégrer davantage de cru dans son alimentation.

Quels résultats peut-on attendre?
- Plus de vitalité: les aliments crus sont au summum de leur potentiel!
- Plus de légèreté: plus de lourdeurs, d’inconfort digestif si le cru est réintroduit doucement
- Une meilleure immunité: avec le potentiel de toutes les vitamines et minéraux nécessaires à une bonne barrière immunitaire
- Une perte de poids: en mâchant, le bol alimentaire est réduit car le sentiment de satiété vient plus rapidement
- Une belle peau: les antioxydants, permettant aux cellules de se régénérer, sont surtout présents dans les fruits et légumes crus

Peut-on tout manger cru?
Tous les fruits et tous les légumes, ou presque, peuvent être consommés crus, même ceux auxquels on ne s’attend pas! Le chou fleur, le topinambour, le brocoli. Seuls quelques légumes ne peuvent pas être mangés crus: les pommes de terre, les haricots, les aubergines, le maïs, les asperges (sauf si elles viennent juste d’être cueillies, elles sont moins fibreuses).
Les œufs ainsi que tous les poissons peuvent être mangés crus et quelques viandes (carpaccio de bœuf par exemple).
Les légumineuses et les céréales par contre ne peuvent pas être mangées crues (exit pâtes, riz, pain, ….).
Ce défi cru n’est pas adapté aux femmes enceintes car elles pourraient être exposées à des risques de parasitose ou de toxoplasmose, néfastes au bébé.

Allez y doucement
Au début, le corps peut ressentir quelques désagréments, ayant été habitué à une alimentation trop cuite. Il suffit de le rééduquer progressivement avec des aliments plus digestes:
- Les jus de légumes faits avec la centrifugeuse ou l’extracteur de jus (à défaut, faire un smoothie avec un blender)
- Les soupes froides et crues
- Les aliments lacto-fermentés, déjà digérés par les enzymes présentes dans les légumes (choucroute, pickles, jus lactofermentés). On les trouve souvent en magasins bio.

Share Share